Annonces sponsorisés

Texte d'amour brisé

Liens sponsorisés

Texte d'amour brisé


Prends le temps nécessaire pour panser les blessures de ton cœur; Passer à autres choses ne se fait pas en un jour





Il est difficile de dire adieu lorsqu’on veut rester, compliqué de rire lorsqu’on veut pleurer, mais le plus terrible est de devoir oublier lorsqu’on veut aimer





Oublie ce qui t’a blessé dans le passé, mais n’oublie jamais ce que cela t’a appris





Le temps passe, les souvenirs s’estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le cœur n’oublie jamais





Lorsque tu me regarderas, tu verras celle avec qui tu étais, tu regretteras celle que tu as perdue et tu réaliseras la valeur de ce que tu n’auras plus jamais





Les personnes que tu n’aimes pas ne méritent pas d’être dans tes pensées une seule seconde de plus





Mon coeur brisé ne fait que t'appeller Dans son infini tristesse Là où tu la laisser tomber Il lance ses appelles de detresse





Le coeur brisé je l'ai laissé s'envoler Quelques larmes ont coulées mais c'est terminé Il a beau être gentil s'il t'enleve toute ta vie, laisse le partir et garde le sourire





Envie d'exprimer mes sentiments envie de crier ce que je ressent envie de sortir toutes cette souffrances juste envie de ne plus souffrir et reprendre confiance





Cette larme symbolisée la vie Que tu n'étais pas prête A ce que tout soit finis Et à ce que ton existence s'arrête





Nous avons pris des chemins séparés Ca a continué pendant des jours et des jours Je me suis fait de nouveaux amis et toi aussi Mais ce trou dans mon coeur ne pouvait pas être rempli car ce trou, c'était toi





Pour toi, j'étais la meilleure, j'étais la seule, mais il faut croire qu'elle, c'était la bonne.





Et c'est en voyant qu'il m'était impossible de passé une journée sans te parlé que j'ai compris qu'il était désormais plus possible de faire demi tour; j'étais prisonnière de mes sentiments.





Parce que bien souvent les personnes pour qui tu pourrais prendre une balle sont derrière la gâchette.





Parfois il faut savoir oublié ce qu'on ressent et se rappeler de ce qu'on mérite.





Si l'on n'avait vraiment pas voulu tout ça, on aurait bien fait quelque chose de plus, non? On se serait battu plus longtemps, plus fort.





Je voudrais que tu souffre comme tu m'as faite souffrir. Je voudrais que tu meurs car tu ma faite mourir.





Faut que je m'en aille. Me retiens pas je t'en prie. Je n'étais pas de taille le temps me l'a appris.  J'abandonne la bataille et compte bien vivre ma vie





Il est parti, tout est fini. Il ne reviendra pas et jamais je ne le reverrai. C'est exactement ce qui me brûle le cœur, qu'il se soit ancré en moi, en me faisant l'aimer, pour partir, sans jamais se retourner, sans jamais penser qu'il laisserait derrière lui un mal que me consumerait chaque jour un peu plus. Je t'aimais, et tu es parti égoïstement, parce que toi, tu ne tenais pas à moi.





On n'a jamais été ensemble mais le slow qu'on a fait je l'oublierai telle une balle tu es rentré dans mon cœur sans crier gare, je t'aime en silence depuis bien trop de temps, le pire t'as arrêter de me parler sans aucunes raisons à moi de me débrouiller et malgré tout ça je continue à croire que tu vas peut être me reparler...





Hier tu étais, ce soir je te chercher mais je ne trouve que de merveilleux souvenirs, les souvenirs d'une fille, d'une amie, d'une femme que j'ai beaucoup aimé.





Je t'aimais, oui. Mais j'ai souffert plus que jamais de ton départ. Mes larmes ont coulé nuit et jour. Et ils ont emporté tous les souvenir te concernant.





Tu m'as fait croire en quelque chose qui n'existait pas. Tu m'as fais aimer quelqu'un qui ne m'aimais pas. Tu m'as fait souffrir alors que tu m'avais fait la promesse que ça n'arriverais jamais





Parfois je me demande comment tu as pu me briser le cœur. Mais surtout, je me demande comment je peux encore t'aimer avec tous ces petits morceaux





Dis-lui que je ne l'aime pas, dis-lui que je ne l'ai jamais aimé, dis-lui que je ne l'aimerais jamais mais ne lui dis pas que quand je te l'ai dit, j'ai pleuré...





Et c'est en voyant qu'il m'était impossible de passé une journée sans te parlé que j'ai compris qu'il était désormais plus possible de faire demi tour; j'étais prisonnière de mes sentiments.





Je voudrais que tu souffre comme tu m'as faite souffrir. Je voudrais que tu meurs car tu ma faite mourir.




T’es entré dans ma tête… Tu ne peux plus être effacé, Rien ne peut te faire partir. Sans toi, je ne sais pas comment faire, Je vois flou. Chaque soir les larmes coulent… La nuit je me réveille… Et c’est toi que j’entends, C’est à toi que je pense, C’est toi … toi qui fais couler mon sang.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...